Pourquoi semble – t – il si difficile de changer?

Tout simplement à cause de l’homéostasie !

Que dit le dictionnaire? « Tendance des organismes vivants à maintenir constants leurs paramètre biologiques face aux modifications du milieu extérieur».

Et l’on s’étonne que tant de gens sont réfractaires au changement ! Je comprends mieux ce que disait un de mes formateurs : «il n’y a que les bébés mouillés qui aiment le changement»

Chaque être humain est donc programmé génétiquement pour résister au changement et maintenir un état d’équilibre en toutes circonstances, qu’il soit biologique ou psychologique.

Lorsque survient un changement dans notre environnement ou dans nos comportements, nos mécanismes internes se mobilisent pour régulariser la nouvelle influence et ramener le corps ou l’esprit à ce que les biologistes appellent un état stable.

Ce phénomène est né de notre besoin de sécurité. Ce mécanisme  maintient les choses en l’état, même s’il existe des possibilités plus favorables. Il ne fait pas la distinction entre les changements qui pourraient améliorer la  vie et  ceux qui pourraient l’empirer. Il résiste tout simplement à tout changement.

Nous sommes donc programmés pour résister au changement ! C’est pourquoi nous avons tellement de mal à sortir de notre zone de confort ou de sécurité . (Après tout, l’Homme a bâti trois mille ans de civilisation sur les critères de confort et de sécurité, nos politiciens nous font aussi des promesses qui concernent notre confort ainsi que notre sécurité! Cherchez l’erreur…).

Les gens ont du mal à adopter de nouvelles habitudes, à apprendre de nouvelles habiletés ou à cultiver une nouvelle attitude. Pourtant les homéostats peuvent être réglés de façon à pouvoir accepter le changement. Malheureusement, le processus de réglage entraîne toujours du stress, de la douleur et une certaine peur.

Notre travail consiste à diminuer le niveau d’anxiété en nous rappelant constamment la raison pour laquelle le changement est nécessaire et surtout en faisant le lien entre ces changements et les nombreux avantages qui en résulteront. Le challenge est donc de fournir la possibilité aux candidats au changement de maîtriser celui – ci en leur donnant les connaissances nécessaires pour changer.

Comment faire?

Il faut rendre l’environnement idéal en instaurant une culture d’apprentissage et donc récompenser  l’apprentissage constant et l’amélioration dans les comportements. Comme chacun sait, la meilleure façon de combattre  la peur et la fatigue entraînée par le changement est de bien connaître la question : la connaissance est le meilleur antidote contre la peur.

Concrètement : un coaching efficace basé sur la définition claire d’un objectif, et par – delà sur un travail lié aux peurs, croyances limitantes et freins permettent de vivre le changement dans le confort et la sécurité avec aisance.

Publicités
Cet article, publié dans Coaching, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s